Slot gacor
Les bienfaits de l’activité physique dans la MPOC - Association pulmonaire du Québec
Faire un don

13 août 2021

Les bienfaits de l’activité physique dans la MPOC

Lorsque l’on vit avec un diagnostic de MPOC, il est essentiel de bien connaître les habitudes de vie qui contribuent à ralentir et à contrôler la maladie. Le contrôle d’une maladie pulmonaire ne se fait pas uniquement par la prise de médicaments pour les poumons.

Vous le savez sans doute, le principal symptôme de la MPOC est l’essoufflement.  Ça peut avoir l’air contre-intuitif de bouger lorsque l’on souffre d’une maladie pulmonaire chronique, mais cela fait partie d’un plan de traitement quotidien.

En faisant de l’exercice régulièrement, vous éviterez le cercle vicieux de la MPOC.

 

 

Cette spirale illustre l’évolution de la MPOC lorsque l’on cesse de pratiquer l’activité physique.

L’essoufflement causé par la maladie contribue à la diminution des activités. Les muscles deviennent plus faibles, l’essoufflement évolue davantage, l’exercice peut alors générer de l’anxiété chez certaine personne. Ce cercle vicieux peut contribuer à l’isolement et la dépression.

Les études démontrent que les personnes physiquement actives conservent plus longtemps leur autonomie, ainsi que leur condition physique et mentale. Tout exercice, si petit soit-il, pratiqué de façon sécuritaire et régulière est bénéfique.

La recommandation moyenne pour les personnes de 65 ans et + atteintes de MPOC est de 2h30 (150 minutes) d’activité physique par semaine. Ce temps peut être réparti en séances de 10 minutes.

Voici les bienfaits démontrés de l’activité physique dans la MPOC :

  • Meilleur contrôle de son essoufflement
  • Augmentation du niveau d’énergie
  • Meilleur contrôle de son anxiété
  • Amélioration de la qualité du sommeil
  • Diminution du stress et des douleurs
  • Stimulation du système immunitaire

Il existe plusieurs types d’activités physiques :

Faire du vélo, jouer au golf, danser, jouer avec les enfants ou le chien, monter ou descendre les marches, transporter des sacs d’épicerie, passer l’aspirateur, jardiner, entretenir son terrain…

Il faut vous demander quelle activité vous ferait plaisir… et y aller à votre rythme !

Voici une technique de respiration qui pourrait vous aider lors de la pratique d’activité physique.  

Pour aller plus loin

Technique de respiration lèvres pincées (Mon guide d’enseignement et de réadaptation pulmonaire,  p. 9)

Les différentes positions pour réduire l’essoufflement (Mon guide d’enseignement et de réadaptation pulmonaire, p. 12)