Slot gacor
Comment rester motiver pour assurer le maintien de vos activités physiques ? - Association pulmonaire du Québec
Faire un don

13 août 2021

Comment rester motiver pour assurer le maintien de vos activités physiques ?

Nombreux sont ceux qui se sont inscrits au gym et ont abandonné après seulement quelques mois d’entraînement. Ou encore, lorsque votre médecin vous a demandé d’être plus actif, au début vous étiez super motivés à bouger, mais plus le temps passe et plus les excuses pour reculer l’échéance sont nombreuses. Vous avez fini par laisser tomber…

L’activité physique est l’une des saines habitudes de vie les plus difficiles à adopter. Pourquoi ? Parce que le plaisir vient après et non pendant l’effort.

La motivation pour la pratique d’activité physique ne s’installe pas du jour au lendemain. De plus, de nombreux obstacles contribuent à briser la motivation : la température extérieure, le temps de préparation pour sortir, les douleurs du quotidien…

Il est donc essentiel de trouver une motivation propre à vous, pas juste dans une optique médicale ou parce que l’on vous dit que c’est bon pour vous. Par exemple, votre motivation peut être de vouloir continuer à faire vos courses, de conserver votre autonomie, d’avoir de l’énergie pour faire des sorties avec vos proches, d’être moins essoufflé…

Pour garder votre motivation, il vous faut des « trucs et astuces ». Comme on dit : « le pire c’est de partir ». Les premières minutes peuvent être plus difficiles. N’hésitez pas à écouter de la musique, un balado, une émission de radio. Ces astuces vous éviteront de vous focaliser sur le départ.

Planifiez vos activités physiques dans un agenda, faites des essais, trouvez le meilleur moment de la journée pour vous et évitez de remettre à plus tard car plus tard ce sera trop tard, trop noir et la journée sera déjà passée…

Dans votre agenda, notez comment vous vous sentez avant de faire votre activité, votre humeur, votre niveau de douleur, et comment vous vous sentez après avoir bougé. Les endorphines sécrétées lors de l’activité physique soulagent la douleur et nous rendent plus détendus.

Une baisse de motivation ?

Quelques conseils pour déjouer la baisse de motivation :

  • Pensez à vos motivations personnelles : inscrivez-les sur des post-it, collez-en à différents endroits de la maison.
  • Demandez à vos proches de vous écrire des petits mots ou des dessins d’encouragement. « Continue papi, on est fiers de toi… »
  • Fixez-vous des objectifs réalisables et prévoyez des récompenses lorsqu’ils sont atteints (visionner un film au cinéma, lire un livre, d’acheter un article d’entraînement…)
  • Trouvez-vous un partenaire d’entraînement, pour vous encourager et vous motiver mutuellement.
  • Donner rendez-vous à un membre de la famille pour prendre une crème glacée ou un café, stationner la voiture un coin de rue avant la destination pour marcher un peu…

Comment continuer à s’entraîner lorsqu’il ne fait pas beau ?

La météo peut influencer votre entraînement. Pourtant, il existe des solutions pour bouger même lorsqu’il pleut ou qu’il fait froid dehors.

  • Allez marcher au centre d’achat
  • Utilisez les escaliers intérieurs de l’immeuble ou de la maison
  • Faites du vélo stationnaire
  • Mettez de la musique et dansez et passez l’aspirateur chez vous !

Vous pouvez également faire de la visualisation : concentrez-vous et pensez à ce que vous ressentez après avoir bougé, au bien-être ressenti, à vos motivations personnelles. Regardez votre évolution dans votre agenda… C’est reparti !

N’hésitez pas à échelonner votre activité sur plusieurs jours. Par exemple, votre activité est de tondre le gazon ? Vous pouvez le faire en 2-3 jours. Le gazon sera tondu, vous serez content et vous aurez de l’énergie pour faire autre chose durant la journée…

L’important c’est de miser sur la régularité et la progressivité. Il ne faut surtout pas perdre le beau travail que vous avez accompli car c’est toujours plus difficile de recommencer.