Slot gacor
Respecter ses limites selon l’échelle de Borg - Association pulmonaire du Québec
Faire un don

17 avril 2020

Respecter ses limites selon l’échelle de Borg

En ces temps de confinement, il est important de ne pas cesser l’exercice. Au contraire, il est d’autant plus nécessaire de continuer à stimuler vos muscles respiratoires et maintenir ainsi votre condition pulmonaire. Plusieurs d’entre vous s’adonnant à des exercices à la maison, nous avons pensé qu’un certain encadrement serait de mise, même à distance.

Connaissez vos limites

Avant d’entreprendre une activité physique, il est primordial de connaître ses limites et le niveau d’intensité de l’exercice. L’échelle de Borg est un outil qui vous permettra d’évaluer votre effort et donc de respecter vos limites. Un conseil en la matière : Soyez honnête avec vous-même et tenez compte de vos sensations physiques. Ce n’est pas le moment de se blesser.

Source image : Bouger pour mieux vivre avec ma MPOC, CHUM

Comment utiliser l’échelle de Borg

En consultant cette échelle, interrogez-vous sur votre perception de l’intensité. Gardez en tête que vous devriez situer votre effort entre 3 et 6, en notant qu’il est normal de ressentir une certaine douleur musculaire au début de l’entrainement et un certain essoufflement le temps de vous réchauffer.

Rappelons que l’effort est un engagement nécessaire qui permet de poursuivre l’exercice entrepris, mais qui comporte malheureusement un certain degré de pénibilité. C’est pourquoi, à partir d’un certain moment, un exercice peut demander toute votre attention et votre volonté. Aussi, il est important de ne pas se comparer avec son voisin d’entrainement. Un exercice musculaire peut demander un effort différent à deux personnes qui n’ont pas la même capacité.

Ce qu’il faut retenir

Il a été démontré qu’il existait de fortes corrélations entre les valeurs subjectives de l’effort perçu et la fréquence cardiaque. Cela veut dire que, lorsque vous ressentez que l’effort est plus difficile, votre corps travaille effectivement plus fort. Si, au contraire, vous ressentez que l’exercice est très facile, votre cœur et vos poumons travaillent moins fort. Soyez donc à l’écoute de vos sensations et les résultats physiques seront au rendez-vous.