Slot gacor
Qui sont les diabétiques les plus à risque face à la COVID-19 ? - Association pulmonaire du Québec
Faire un don

15 juin 2020

Qui sont les diabétiques les plus à risque face à la COVID-19 ?

Depuis l’éclosion de la pandémie de COVID-19, nous savons que les patients diabétiques sont plus à risque de complications. En effet, selon une étude d’observation française nommée Coronado ces patients représentent 20 % des cas nécessitant une hospitalisation et 10 % des cas de décès à la suite d’une infection.

Ce taux est malheureusement beaucoup plus élevé que celui qu’on observe dans la population générale, mais il ne s’agit pas du seul facteur de risque. En plus du diabète, l’âge, l’obésité et l’apnée du sommeil peuvent aggraver les symptômes chez les individus atteints.

Ces données soulignent l’importance de l’hygiène de vie et du contrôle de la glycémie dans une situation aussi délicate qu’une pandémie.

Le profil type

L’étude visait à déterminer quel était le profil type de diabétique qui était plus à risque de développer des complications à la suite d’une infection à la COVID-19. D’abord, la majorité des patients admis aux soins intensifs avaient un diabète de type 2, qui est aussi la forme la plus courante de cette maladie. Ensuite, la majorité de ces patients étaient des hommes (65 %) âgés en moyenne de plus de 70 ans, présentant un IMC légèrement élevé (autour de 28,4). Ainsi, le patient type présentant un risque accru de complications liées à la COVID-19 est un homme diabétique de type 2, âgé de 70 ans et plus, obèse et souffrant d’apnée du sommeil.

Pourquoi ces patients présentent-ils des complications ?

Les patients diabétiques sont plus à risque de développer des complications microvasculaires ou vasculaires, ce qui double le risque de décès. De plus, les patients âgés de 75 ans et plus auraient un risque de complications 14 fois plus élevé que les patients de moins de 55 ans. Enfin, on observe souvent une corrélation entre l’IMC et le risque de souffrir d’apnée du sommeil. Or, l’apnée du sommeil augmente considérablement les risques de décès à la suite d’une infection au coronavirus, car cette pathologie amène souvent des troubles cardiaques à long terme.

Les recommandations

Vigilance, vigilance, vigilance, recommandent les docteurs. Il faut donc éviter à tout prix les risques de contamination. Cela implique de rester chez soi le plus souvent possible, de se laver les mains régulièrement, de porter un masque lorsqu’on sort, de contrôler sa glycémie et d’adopter de saines habitudes de vie. Pas facile, mais certainement faisable !

 

Source :