Slot gacor
Perte subite de l’odorat, la COVID-19 pourrait être en cause
Faire un don

26 mars 2020

Perte subite de l’odorat, la COVID-19 pourrait être en cause

Les communautés scientifiques et médicales unissent actuellement leurs connaissances pour lutter contre la COVID-19. La mise en commun des observations de médecins et de spécialistes du monde entier a permis de mettre en lumière un nouveau symptôme fréquemment présent chez les personnes infectées à la COVID-19 : la perte de l’odorat.

Dans le cas d’une infection par le nouveau coronavirus, la perte de l’odorat se ferait de manière brutale, sans obstruction nasale, et s’accompagnerait parfois d’une disparition du goût. Elle peut survenir de façon isolée, sans inflammation ou congestion nasale, et sans être associée aux symptômes courants de fièvre et de toux. Plus généralement observé chez de jeunes patients atteints de formes « peu sévères » de la maladie, ce nouveau symptôme pourrait permettre, selon certains spécialistes, de distinguer une infection à la COVID-19 de la grippe saisonnière.

Quoi faire ?

Selon ces experts, il serait donc prudent de porter une attention particulière à l’apparition de ce symptôme. Ainsi, toute personne souffrant d’une perte subite de l’odorat sans congestion nasale ni inflammation devrait s’auto-isoler pendant une période minimale de sept jours et surveiller l’apparition des symptômes caractéristiques de la COVID-19 (fièvre, toux, essoufflement, difficulté respiratoire).

Ces mesures pourraient réduire le nombre d’individus asymptomatiques susceptibles de transmettre, à leur insu, la maladie au sein de leur communauté. Finalement, ces mêmes experts déconseillent, dans le contexte actuel, de recourir à des corticostéroïdes nasaux ou à des lavages nasaux afin de contrer une perte de l’odorat.

Bien qu’il ne s’agisse pas d’un symptôme présent dans 100 % des cas, comme toujours, « mieux vaut prévenir que guérir ».