Slot gacor
Chaleur accablante et extrême - Association pulmonaire du Québec
Faire un don

3 juillet 2019

Chaleur accablante et extrême

Vous souvenez-vous de l’été dernier où deux vagues de chaleurs extrêmes ont touché plusieurs régions du Québec? L’une à la fin juin et l’autre au début du mois d’août. En effet, l’été 2018 fut la saison estivale la plus chaude observée depuis 146 ans, selon les données recueillies par le Ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques du Québec. Ces vagues de chaleurs accablantes ont fait exploser le nombre d’appels reçus par Urgences-santé et entraînées le décès de 86 personnes. Malheureusement, l’ère du réchauffement climatique dans laquelle nous sommes plongés risque fort d’entraîner la répétition de ces vagues de chaleur meurtrières.

Afin d’avoir le même langage, un épisode de chaleur extrême se traduit par une température se situant entre 31 et 33°C le jour et entre 16 et 20°C la nuit, pendant 3 jours consécutifs. Au contraire, un avertissement de chaleur est un avis émis par Environnement Canada lorsque l’on prévoit une température de 30 °C ou plus, accompagnée d’un indice humidex de 40 ou plus pendant au moins une heure, ou encore que la température prévue soit de 40°C ou plus, toujours pendant une période minimale d’une heure.

S’exposer à de telles températures comporte des risques pour la santé, ceux-ci pouvant aller d’un simple inconfort à un malaise plus grave, pouvant conduire au décès.

Catégories de la population que sont plus à risques:

  • Les bébés et les enfants de moins de 5 ans;
  • les personnes âgées de 50 ans et plus;
  • les personnes atteintes de maladies chroniques ou de problèmes graves de santé mentale (asthme, MPOC, hypertension, diabète ou autres);
  • les personnes vivant seules ou à mobilité réduite.

Les manifestations corporelles en lien avec une exposition à des chaleurs:

  • Des maux de tête ;
  • des crampes musculaires ;
  • des enflures des mains, des chevilles ou des pieds ;
  • une fatigue inhabituelle ;
  • des signes de déshydratation (forte soif, urine de couleur foncée, pouls et respiration plus rapide).

En cas d’inquiétude sur votre état, nous vous recommandons fortement de contacter Info-Santé au 8-1-1 qui saura vous conseiller.

Cependant, la chaleur peut vous affecter beaucoup plus sérieusement, surtout si vous faites partie de la population à risque, et nécessiter la consultation immédiate d’un professionnel de la santé.

Si vous souffrez de :

  • Convulsions ;
  • dégradation ou perte de l’état de conscience ;
  • difficulté à respirer ;
  • agitation
  • signes typiques d’un coup de chaleur (ex. : peau rouge et chaude ou froide et pâle, malaise généralisé, étourdissements et vertiges, paroles confuses ou température corporelle buccale supérieure à 39.5°C ou 103.1°F).

Lorsque vous présentez ces symptômes, il est primordial de vous rendre aux urgences ou de composer le 9-1-1.

Précautions à prendre:

  • Buvez de 6 à 8 verres d’eau par jour. Cependant, la quantité spécifiée par votre médecin prévaut, s’il y a lieu. Dans tous les cas, évitez la consommation de breuvages alcoolisés qui favorisent la déshydratation.
  • Diminuez vos efforts physiques et favorisez les relations sociales par téléphone plutôt qu’en personne.
  • Rafraichissez-vous : en épongeant votre peau à l’aide d’une serviette mouillée, en allant à la piscine, en prenant un bain ou une douche.
  • Passez au moins 2 heures par jour dans un endroit frais : cela peut-être une pièce climatisée de votre domicile, le sous-sol de votre maison, la bibliothèque du quartier ou le centre commercial.

En conclusion, le réchauffement climatique de notre planète n’a pas fini de nous exposer à des températures extrêmes durant l’été. Il est essentiel de prendre des précautions afin de protéger notre santé et de s’informer de celle des plus vulnérables, en prenant des nouvelles de nos proches, surtout ceux en perte d’autonomie ou qui vivent seuls.

 

 

Prévenir les effets de la chaleur